Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En sus

Vous pouvez lire des textes de MARC BRUIMAUD dans les revues et magazines suivants

Attentat Grotesque, Le Caméléon déshydraté, Cinéastes, CinémAction, Cinemateca, Epok, Impact, Les Inrockuptibles, Lectures de Raymond Queneau, Mad Movies, Main Title, Métaluna, Nouvelle Donne, Panic, Perpendicular Analects, Les Soleils d'Infernalia, Subculture, Versus, Vertigo, La Voix du regard...

Et sur plusieurs sites Internet

www.lesinrocks.com, www.madmovies.com, www.objectif-cinema.com, www.voixduregard.org, http://curiosa.blogvie.com...  

 

    M--taluna3b.jpg Le-Cam--l--on-d--shydrat--2.jpg Versus5.jpg

En bref

 

 Marc BRUIMAUD est un critique d'art (cinéma, littérature, musique),  photographe et réalisateur né à Vierzon le 17 décembre 1958.

OUVRAGES 
* Queneau aujourd'hui, Editions Clancier-Guénaud, 1985 (direction)
* Queneau encyclopédiste ?, Editions du Limon, 1990 (direction)

* Mission : Impossible, Editions 8ème Art, 1993 (collaboration)
* Dictionnaire de la mort, Editions Robert-Laffont, collection "Bouquins", à paraître courant 2009 (collaboration)

VIDEOS
* Demake-up, 52 mn, 2004 
* Bristol, 41 mn, 2006 
* Super-8, 59 mn, 2007
* Les belles absentes, 8 mn, 2007
* Une amie, 6 mn, 2007

EXPOSITIONS
* Les filles perdues (vidéo, photo, collage, custom), Espace Culturel "La Mégisserie", Saint-Junien, Haute-Vienne (France), du 16 janvier au 15 mars 2007
* Tentative d'épuisement d'un lieu limousin (polaroïds, vidéo), "caffécallé", agitateur de tabous, Limoges, Haute-Vienne (France), à venir début 2009

monsieur_b.10-1.jpg

 

 

 

                                                                         

30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 11:56
Je suis désormais assez vieux pour avoir vécu de nombreuses morts en direct (enfin, des morts qui comptent) : James Mason en juillet 84 (à la une de Libé sur une plage de Catalogne), Truffaut en octobre de la même année (je rendais visite à mon beauf hospitalisé à Tulle ; c'était la fin de journée), Cassavetes en février 89 (un matin dans le froid en promenant mon cocker), Bukowski en 94 (pendant le Festival du Film Social de Limoges dont j'étais le programmateur - le soir, on a passé Harlan County, USA puis Alambrista et j'ai dit quelques mots), Derrida en 2004 (j'aurais bien aimé l'interviewer). Bien d'autres encore (Marguerite, Barbara, et ça n'est que le début), enfin bref, chaque fois la même sensation, irrationnelle : on n'y a pas pensé, c'est comme ça, ils existent et on ne se pose même pas la question. Sauf qu'un jour, paf, tu allumes ton ordinateur, tu vas sur Internet et Bergman est mort. Eh bien non, je n'y avais pas pensé.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by marc bruimaud - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires