Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En sus

Vous pouvez lire des textes de MARC BRUIMAUD dans les revues et magazines suivants

Attentat Grotesque, Le Caméléon déshydraté, Cinéastes, CinémAction, Cinemateca, Epok, Impact, Les Inrockuptibles, Lectures de Raymond Queneau, Mad Movies, Main Title, Métaluna, Nouvelle Donne, Panic, Perpendicular Analects, Les Soleils d'Infernalia, Subculture, Versus, Vertigo, La Voix du regard...

Et sur plusieurs sites Internet

www.lesinrocks.com, www.madmovies.com, www.objectif-cinema.com, www.voixduregard.org, http://curiosa.blogvie.com...  

 

    M--taluna3b.jpg Le-Cam--l--on-d--shydrat--2.jpg Versus5.jpg

En bref

 

 Marc BRUIMAUD est un critique d'art (cinéma, littérature, musique),  photographe et réalisateur né à Vierzon le 17 décembre 1958.

OUVRAGES 
* Queneau aujourd'hui, Editions Clancier-Guénaud, 1985 (direction)
* Queneau encyclopédiste ?, Editions du Limon, 1990 (direction)

* Mission : Impossible, Editions 8ème Art, 1993 (collaboration)
* Dictionnaire de la mort, Editions Robert-Laffont, collection "Bouquins", à paraître courant 2009 (collaboration)

VIDEOS
* Demake-up, 52 mn, 2004 
* Bristol, 41 mn, 2006 
* Super-8, 59 mn, 2007
* Les belles absentes, 8 mn, 2007
* Une amie, 6 mn, 2007

EXPOSITIONS
* Les filles perdues (vidéo, photo, collage, custom), Espace Culturel "La Mégisserie", Saint-Junien, Haute-Vienne (France), du 16 janvier au 15 mars 2007
* Tentative d'épuisement d'un lieu limousin (polaroïds, vidéo), "caffécallé", agitateur de tabous, Limoges, Haute-Vienne (France), à venir début 2009

monsieur_b.10-1.jpg

 

 

 

                                                                         

9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 00:08

Avant de devenir la téléaste que l'on connaît (La Vengeance aux deux visages, c'est elle, ainsi que plus d'une trentaine de téléfilms pas toujours inspirés mais assez traditionnels), curieusement Karen Arthur réalisa en toute indépendance cette perle du cinéma gonzo où deux soeurs lesbiennes et incestueuses (Carol Kane, future héroïne de cet autre grand film zarbi, Les Jeux de la comtesse Dolingen de Gratz de Catherine Binet, et Lee Grant, par ailleurs cinéaste) trucident des gorilles dans leur sous-sol transformé en jungle de pacotille jusqu'à ce que ce soit un homme (James Olson) qui passe à la casserole (après de multiples sévices). Atmosphère démentielle, décor ahurissant, musique frénétique (tendance "Africa Sound"), cadrages tarabiscotés, actrices en roue libre quoique convaincues du bien-fondé de cette bizarrerie ambiante - tout y est pour faire de The Mafu cage une expérience ovnique défiant les règles de l'entendement et du bon goût. On ne saurait trop vous conseiller d'y jeter un oeil et une oreille... Garanti culte et trash.

Pour se procurer le DVD (zone 1 - VO sans sous-titres) : www.amazon.com

Partager cet article

Repost 0
Published by marc bruimaud - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires