Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En sus

Vous pouvez lire des textes de MARC BRUIMAUD dans les revues et magazines suivants

Attentat Grotesque, Le Caméléon déshydraté, Cinéastes, CinémAction, Cinemateca, Epok, Impact, Les Inrockuptibles, Lectures de Raymond Queneau, Mad Movies, Main Title, Métaluna, Nouvelle Donne, Panic, Perpendicular Analects, Les Soleils d'Infernalia, Subculture, Versus, Vertigo, La Voix du regard...

Et sur plusieurs sites Internet

www.lesinrocks.com, www.madmovies.com, www.objectif-cinema.com, www.voixduregard.org, http://curiosa.blogvie.com...  

 

    M--taluna3b.jpg Le-Cam--l--on-d--shydrat--2.jpg Versus5.jpg

En bref

 

 Marc BRUIMAUD est un critique d'art (cinéma, littérature, musique),  photographe et réalisateur né à Vierzon le 17 décembre 1958.

OUVRAGES 
* Queneau aujourd'hui, Editions Clancier-Guénaud, 1985 (direction)
* Queneau encyclopédiste ?, Editions du Limon, 1990 (direction)

* Mission : Impossible, Editions 8ème Art, 1993 (collaboration)
* Dictionnaire de la mort, Editions Robert-Laffont, collection "Bouquins", à paraître courant 2009 (collaboration)

VIDEOS
* Demake-up, 52 mn, 2004 
* Bristol, 41 mn, 2006 
* Super-8, 59 mn, 2007
* Les belles absentes, 8 mn, 2007
* Une amie, 6 mn, 2007

EXPOSITIONS
* Les filles perdues (vidéo, photo, collage, custom), Espace Culturel "La Mégisserie", Saint-Junien, Haute-Vienne (France), du 16 janvier au 15 mars 2007
* Tentative d'épuisement d'un lieu limousin (polaroïds, vidéo), "caffécallé", agitateur de tabous, Limoges, Haute-Vienne (France), à venir début 2009

monsieur_b.10-1.jpg

 

 

 

                                                                         

21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 09:27
J'aime les polaroïds, j'aime la musique de Pascal Comelade. Depuis longtemps, ce qui doit avoir un sens. Tout bien réfléchi, c'est d'abord une affaire d'écho : je regarde Dolores (mon ancienne copine) saisie au vol les yeux dans le vague sur une plage de Normandie, j'écoute Souvenir de Vernet-Les-Bains, Jours tranquilles à Rodez - j'éprouve la même sensation, mélancolie mouvante, instable, images fragilisées, on stoppe le cours d'une vie, on fait obstacle au monde par sa tendresse intime. L'autre aspect analogue : ce grain, floconneux, vulnérable, qui n'est pas vraiment beau, juste proche, instinctivement vrai car nourri des affects, texture crue, mal léchée, du coeur en quête d'émois sincères. Mais il y a aussi la méthode, rudiment et bricole. Photographier avec un Polaroïd 600 (le moins cher), jouer sur un toy piano, une guitare en plastique, voilà la grande question. A priori, on ne peut guère ; alors on se coltine l'objet, on travaille l'instrument, ça résiste et ça vibre. La lutte en vaut la peine : suivre sa voie, y aller franco, que la matière jaillisse, singulière, étourdie.
Quand le passé taraude, on exhume d'une enveloppe le peu qu'il nous en reste. Les polaroïds sont toujours plus douloureux que la photo classique ; ils ont capté les quelques minutes, partagées, essentielles, qui suivent le déclenchement, comme cette musique fantasque m'invite à recueillir, en simple affinité, sa nonchalante révélation.

Comelade--CD-September-Song--copie-1.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by marc bruimaud - dans Vracs
commenter cet article

commentaires